Dans la peau d’une lavandière…

Etant donné que rien n’est prévu pour prendre les chômeurs en charge, être au chômage est dangereux à Madagascar. D’un autre côté, un très grand nombre de Malgaches n’a pas été assez longtemps à l’école pour travailler dans une entreprise en bonne et due forme. Du coup, beaucoup de gens travaillent de manière totalement informelle pour gagner leur vie au jour le jour.

C’est le cas de Saholy, une lavandière. C’est un petit bout de femme dont le courage est perceptible par ses bras musclés et ses abdos de la mort qui tue. D’une allure garçonne, elle a de ces voix aiguës. Elle en a bien besoin parce que ces quatre enfants lui donnent souvent des raisons de hurler. Il n’y a pas de salaire légal ou défini par une quelconque structure pour ce métier. Saholy est alors payée en fonction de ce qu’elle négocie avec ses employeurs. Souvent, elle est payée à la tâche, c’est-à-dire en fonction du nombre de linge lavé. Actuellement (début février 2012), le salaire est en général de 250fmg par vêtement. Certaines lavandières préfèrent avoir un salaire mensuel fixe, quel que soit la quantité du linge. Mais avec le tarif de Saholy, il faut laver 56 vêtements pour toucher 1€. Et le tout se fait à la main! C’est vous dire à quel point son travail est ingrat. Qu’il vente ou qu’il pleuve, Saholy arrive de bon matin pour savonner, brosser, rincer. Malgré tout, ses éclats de rire laissent comprendre qu’elle n’est pas si à plaindre ou du moins, elle ne le montre pas. D’ailleurs, c’est ça « gagner sa vie à la sueur de son front » (enfin, de ses bras)

Ce que je vais dire et d’un cliché, mais j’apprécie vraiment mon travail quand je compare ma situation avec celle de Saholy. Je m’en veux parfois de rouspéter de ma paye alors que je gagne de l’argent beaucoup plus facilement qu’elle.

Publicités

Qu'en dites vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s