Le foyer de l’aumônerie protestante de Befelatanana

Implantée au sein de l’hôpital de Befelatanana, l’aumônerie Betlehema Vaovao (Nouveau Bethlehem) a pour vocation de prêcher la Bonne Parole et de venir en aide aux malades démunis et sans famille qui viennent se soigner dans cet hôpital public. Cette chapelle a récemment inauguré un foyer destiné aux familles des malades.

Constitué de plusieurs pièces, ce foyer accueille les accompagnateurs de personnes hospitalisées à Befelatanana qui n’ont pas de lieu où dormir et faire à manger. Le lieu devrait être équipé du nécessaire pour le « confort » de ces personnes (la literie par exemple) très prochainement.

Pour rappel, Befelatanana est parmi les plus grands hôpitaux de Madagascar et beaucoup de gens venant des quatre coins de l’île y viennent se faire soigner lorsque les Centre de santé de base et les dispensaires de campagne ne peuvent plus prendre leur cas en charge.

Je rappelle aussi qu’ici, l’hospitalisation et les consultations sont gratuites, mais les médicaments, les soins, les radios et autres ne le sont pas. Cela me révolte toujours parce que j’appelle ça remuer le couteau dans la plaie. Imaginez une personne malade qui vient du fin fond de sa cambrousse. S’il vient de si loin, c’est qu’il sait qu’il espère être soigné. Donc il arrive, on lui prescrit un scanner pour bien confirmer le truc. S’il est comme la plupart des Malgaches, c’est-à-dire très pauvre et sans le sou, il n’a plus qu’à attendre la mort avec un bout de papier disant qu’il a besoin d’un scanner dans la main!!!

Il paraît que Madagascar est très riche avec un sous-sol regorgeant d’or, de saphir et de je ne sais quoi de précieux. Il paraît que nos forêts abritent des bois de rose, des bois d’ébène et des bois précieux d’autres couleurs. Mais voilà, la population nage dans la misère. Elle n’est pas soigné comme le méritent les êtres humains et mieux encore les RICHES êtres humains (oui notre terre est riche, on est riche aussi dans ce cas non? NON?) Bref, on se calme 😦

En tout cas, le foyer allège les familles qui ont au moins un toit sur la tête le temps de l’hospitalisation de leur proche.

Publicités

7 réflexions sur “Le foyer de l’aumônerie protestante de Befelatanana

  1. Je comprends ta révolte. En parlant de Bonne Parole, « Heureux ceux qui ont faim et soif de justice, puisqu’ils seront rassasiés. » Le sermon sur la montagne, évangile selon Matthieu, Chapitre 5, verset 6. Tiens bon.

    J'aime

    • :soupire: ton commentaire m’a fait soupirer. Je pense que je dois tenir encore longtemps avant que le peuple malgache (le vrai peuple hein) profite d’un partage juste des richesses du pays :s

      J'aime

  2. J’étais à Mada la semaine dernière et je suis allée rendre visite à Graines de Bitume, une association que je soutien et qui se trouve à Andavamamba. Personne ne la connais et j’entendais toujours dire « tu sais, les gens se disent qu’ils ont leurs propres problèmes ». On m’avait aussi dit que j’allais me faire tuer si j’allais dans ce quartier. Ok, ça craint peut-être mais je ne pouvais pas me contenter d’imaginer les choses. J’ai vu les enfants dont ils s’occupent et j’espère que d’autres feront la démarche de voir ce qui se cache vraiment derrière les on-dit. Il y a les décharges sur lesquelles vivent des gens dont personne ne se préoccupe. Ce que je sais, c’est que nombreuses sont les personnes qui se contentent de soupirer en regardant ce qui se passe autour d’eux. Et nombre de ces personnes sont « éduquées ».
    Bref, c’était pour partager mon expérience.

    J'aime

    • C’est vrai que je n’ai jamais entendu parler de cette association (alors que je vois à l’instant sur Google qu’elle a été créée en 2000) Mais c’est une belle initiative, Fanja. Rassure-toi, je ne me contente pas de soupirer (si tu fais référence à mon commentaire du dessus) j’apporte aussi mon grain de sable, mais c’est comme qui dirait une goutte d’eau dans l’océan. Ce qui m’énerve c’est que le chemin va être long, très long avec les démarches des particuliers comme toi et moi et des centaines d’anonymes. Ces gens s’en sortiraient dès demain si l’État fait quelque chose de concret pour eux. L’État pourrait par exemple prendre les soins et les médicaments en charge dans les hôpitaux.

      J'aime

      • Non, non, je ne parlais pas de ton soupir plus haut. Je parlais du soupir collectif parce que j’en ai beaucoup entendu ces dernières années. C’est sûr que les associations ne peuvent pas se prévaloir du rôle de l’Etat. Comme tu dis, le chemin va être long mais c’est surtout les mentalités qui doivent changer avant tout. Mais cela relève de la théorie, pour l’instant.

        J'aime

  3. c’est vraiment hallucinant de ne pas faire payer le diagnostic mais tout le reste qui te permet de te soigner 😦 ce n’est pas égalitaire et ce sont toujours les pauvres gens qui en souffrent 😦 je mesure grâce à ton article la chance d’avoir la sécurité sociale en France qui donne le droit d’être soigné pour tous, même si ça endette le pays… La santé ça passe avant tout… des bises Soahary
    (et c’est une belle chose ce foyer et la chapelle)

    J'aime

    • Récemment, on s’est dit avec mon mari qu’au moins si la France s’endette beaucoup c’est pour les Français. Madagascar a des milliards de milliards d’euros et de dollars de dettes, mais une toute petite partie de la population en profite. Le reste patauge dans la misère, les maladies, la malnutrition…etc.

      J'aime

Qu'en dites vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s