Ron’akoho: un incontournable de la gastronomie malgache

Le ron’akoho n’est autre que du bouillon de poulet, mais c’est mon laoka (accompagnement du riz) préféré de tous les temps. La recette est très simple, mais personnellement pour moi c’est le plat idéal pour les pires journées d’hiver, les grippes, les rhumes et autres moments où on a besoin de bien manger pour se sentir bien.

La recette est toute simple, mais je recommande quand même du poulet élevé le plus naturellement possible, c’est-à-dire avec le moins de produits chimiques possibles. En fait, à Madagascar, on a  du poulet de chair qui cuit en un temps record, mais qui sent fort et dont la chair est fade, très tendre, mais très fade. Il y a aussi le akoho gasy (poulet malgache), élevé en plein air et « à la simple » c’est-à-dire qu’on lui donne les restes et il se nourrit d’insectes, de verres de terre, d’herbe et d’autres trésors qu’il ramasse en plein air. Aaaahhhh ça me rappelle trop la campagne où les poules se baladent librement et rentrent toujours dans leur poulailler le soir. Bref, je m’égare! Le akoho gasy met un temps fou à cuire, mais le goût est nettement meilleur.

Pour la recette, presque tout est bon dans le cochon poulet. On le vide entièrement, mais on garde le foie et le gésier. Tout le reste, même les pattes (en enlevant la partie où il y a la griffe) est utilisé. On y met aussi la tête donc en enlevant la peau qui recouvre la langue et l’espèce de couche supérieure qui recouvre le bec. On peut aussi enlever le bec carrément.

Ingrédients:

  • un poulet entier
  • du gingembre
  • du sel
  • un peu d’huile
  • de l’eau

Préparation:

Couper le poulet en morceaux.
Faire chauffer un peu d’huile dans la casserole et y ajouter les morceaux pour qu’ils prennent un peu de couleur.
Râper le gingembre (personnellement, j’en mets beaucoup) et ajouter aux morceaux.
Lorsqu’on a la couleur qu’on veut, on ajoute l’eau (beaucoup d’eau) et on laisse mijoter jusqu’à ce que les morceaux soient bien tendres.
Je préfère saler à la fin pour bien doser parce que si on sale en fonction de toute l’eau qu’on met au départ, le bouillon sera trop salé quand l’eau se sera évaporé durant la cuisson.

La version finale n’est pas très esthétique. C’est du bouillon presque limpide dans lequel flottent les morceaux de poulet et les gouttes d’huile. Et c’est pire si le poulet a rendu un peu de gras (comme sur la photo) D’ailleurs, je n’ai pas encore réussi à faire une belle photo de ron’akoho, mais j’y travaille, j’y travaille.

En tout cas, goûtez à ce truc et vous m’en direz des nouvelles (… ou pas) Je l’adore avec du riz. Parfois, j’en fais une soupe aux nouilles en ajoutant les nouilles en fin de cuisson. On peut aussi récupérer les morceaux de poulet pour une autre recette et boire le bouillon à part. Aaaaahhh avec le parfum et le goût relevé du gingembre, c’est parfait pour l’hiver.

Minute culture maintenant:

Selon les règles sociales traditionnelles malgaches, la croupe du poulet est réservée au patriarche. Dans la croyance populaire, tout autre membre de la famille qui mange cette partie sans le consentement du père verra toutes ses dents tombées. Personne n’y croit plus, mais c’est juste un signe de respect parce que c’est la partie la plus tendre (et comme papi n’a plus toutes ses dents… 😛 ) La cuisse est réservée au plus jeune de la famille.

Qu’il est beau le coq! S’il savait…

Publicités

11 réflexions sur “Ron’akoho: un incontournable de la gastronomie malgache

  1. Mais tu vas arrêter de nous piquer des recettes oui !!!!???

    Autre chose, je t’interdis de critiquer ta photo, sa seule vue m’a littéralement fait baver (ça fait sérieux au bureau tiens).

    Mmmmm le gingembre… Plus y’en a mieux c’est…

    J'aime

    • Tu es sérieuse? Je n’aurai pas cru que d’autres gens puissent cuisiner le poulet ainsi. Merci pour la photo, mais c’est vraie que ce truc ne paie pas de mine. Et si je te dis que j’en ai mangé ce midi, tu me détesterais? Haha des biz Pastille

      J'aime

  2. Ron’akoho sy sakamalao :bave: j’ai trouvé la parade: acheté du poulet jaune chez les Chinois, ce n’est pas aussi « joli » que le poulet de chair, pas aussi bon que le akoho gasy…on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a :houhou:

    J'aime

      • Ils appellent cela du poulet jaune mais au fond quand tu regardes, c’est juste parce que ce n’est pas blanc (comme du poulet de chair comme on dit à Mada: ici, ils ne disent pas ça :houhou:), et qu’il y a du gras (et les vazaha n’aiment pas trop le gras sur la viande :p) un peu comme les akoho gasy 😀

        J'aime

  3. j’ai eu l’occasion d’en goûter lors de mon séjour à Tananarive, chez des amis malgaches, avec beaucoup de gingembre comme toi.J’ai adoré. je garde la recette pour le refaire;j’espère trouver un bon poulet à Mamoudzou, parce qu’ici les poules et poulets se ballades en pleines rues et un peu partout!!
    Et merci pour l’info: j’ai pu trouver quelques vernis sur le marché.
    Bon dimanche à toi.

    J'aime

    • Mais je t’en prie pour le truc du vernis. Sinon, je suis contente que cette recette plaise parce que j’étais certaine qu’il n’y que les Malgaches (et les Asiatiques – n’est-ce pas Pastille? – ) qui aiment ce type de bouillon. Bon dimanche à toi aussi (enfin, bonne soirée du dimanche)

      J'aime

  4. Merci Bonbon Anglais pour le poulet jaune. J’ai hate …. du romazava!!
    Moi je mettrai en plus 2 belles tomates et 1 gros oignon à 30mn de la fin de cuisson et du anamalao (en plus) 15 mn avant la fin de cuisson….
    Oui , je peux etre sophistiquée quand je veux! C’est meilleure encore!!!! 😉

    J'aime

  5. Reblogged this on lakoziny and commented:
    Moi je mettrai en plus 2 belles tomates et 1 gros oignon à 30mn de la fin de cuisson et du anamalao (en plus) 15 mn avant la fin de cuisson….
    Oui , je peux etre sophistiquée quand je veux! C’est meilleure encore!!!!

    J'aime

Qu'en dites vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s