La langue française dans la société Malgache

Le français a toujours eu une place « importante » dans la société malgache parce que Madagascar est une ancienne colonie française. A l’aube de l’indépendance, le français était un outil pour les écrivains pour exprimer leur soif de liberté. D’un point de vue moins poétique, le français a toujours été très utilisé dans l’administration. Et malgré l’effort d’instaurer le malgache officiel (officiel par rapport aux dialectes des différentes ethnies de l’île) comme langue administrative, le français n’est jamais loin. D’ailleurs, sur les formulaires officiels à remplir, il y a toujours l’intitulé en malgache et sa traduction en français.

Le français est notre langue d’enseignement. Ce système est totalement loufoque à mon sens parce que les écoliers et étudiants Malgaches utilisent le français pour apprendre les maths, la philosophie ou pire encore  l’histoire de leur propre pays. Et comme le français n’est pas du tout la langue usuelle, de nombreux écoliers ont des difficultés à apprendre leurs cours puisque ceux-ci sont dispensés en français. Et il est tout à fait possible de rater sa scolarité parce qu’on est faible en français. C’est totalement contradictoire (à mon avis hein), parce que dans la rue et auprès des familles malgaches typiques (c’est-à-dire pratiquement tout le monde), on communique en malgache. Didier Ratsiraka, ancien Président de la République, a voulu instauré le Malgache en tant que langue d’enseignement, mais ce fût un échec.

Le français est parfois mis sur un piédestal. Pour certaines Malgaches, parler uniquement français est …bien? tendance? Certaines familles de père et de mère Malgaches ne parlent que français à la maison. Je ne veux en aucun cas juger, mais je pense que c’est une manière de mettre le français sur un piédestal. Ce n’est pas mauvais en soi puisque le français est une langue fascinante et belle, mais étant des Malgaches, habitant à Madagascar, j’estime qu’on peut parler malgache aussi, non? Même un petit peu. Si je me trompe, je remercie par avance les personnes concernées de réagir à ce que je viens de dire.

Il est également courant d’utiliser une sorte de métissage du français avec le malgache. Cela donne un « mélange » qu’on appelle « vary amin’anana ». Le vary amin’anana est une recette de riz aux brèdes. Mais on utilise aussi cette expression pour cette espèce de métissage franco-malgache. Et parler vary amin’anana veut dire qu’une même phrase contient de mots français et des mots malgaches (je suppose que le malgache est le riz 😛 ) Je parle tout le temps de cette manière et je n’arrive pas à m’en défaire. Tout a commencé au collège quand parler français était cool, mais je n’assumais pas vraiment le rôle de la-petite-meuf-à-la-con-qui-ne-parle-pas-malgache. Du coup, j’ai mélangé les deux et 15 ans plus tard, c’est encré dans mes habitudes et ce n’est pas très élégant. En fait, c’est comme si on ne maîtrisait parfaitement aucune des deux langues. Là, je me soigne et j’arrive à bien m’exprimer soit en français soit en malgache à l’écrit, mais à l’oral… ce n’est pas encore ça!

Un proverbe (ou un dicton?) malgache dit « Andrianiko ny teniko, ny an’ny hafa koa feheziko » Cela veut à peu près dire « Je donne beaucoup d’importance à la langue même si je maîtrise celle des autres » En général, on n’applique pas trop ce dicton. Même les gens qui n’ont jamais été directement en contact avec le français (à l’école par exemple) cherchent à placer des mots de français dans leurs phrases. Du coup, on n’est pas sorti de l’auberge.

Pourquoi ai-je l’impression que beaucoup de Malgaches n’apprécient pas leur langue maternelle? Elle est pourtant magnifique. D’ailleurs, le prochain billet se portera sur la beauté du malgache et croyez-moi, vous ne serez pas déçus.

Publicités

8 réflexions sur “La langue française dans la société Malgache

  1. Hallucinant de constater que l’enseignement de la culture (ou de l’histoire) malgache se fasse en français ! Je n’ai évidemment rien contre la langue française, ce serait un comble, mais je trouve déplorable qu’elle remplace la langue autochtone. Pour ma part je suis fermement convaincu que pour prétendre enseigner correctement il importe de parler au cœur et non à la tête et que ce n’est réellement possible qu’en utilisant la langue du cœur, à savoir la langue maternelle !
    Mince, je me suis un peu fâché sur ce coup-là. Désolé…

    J'aime

    • Oh, non il n’y a pas de mal. Ce que tu dis est bien vrai. Tout ça me donne une autre idée de billet: la présentation de notre système scolaire qui n’a pas évolué depuis l’époque coloniale. Les vacances scolaires ont notamment lieu en même temps que celles du programme français. Sauf que c’est l’été en France, chez nous, on grelotte de froid à cette période là.

      J'aime

  2. Je pense que c’est un genre de complexe qu’on a les Malgaches…(ps: je réponds en français par ici parce que je sais que tu as un public assez large, composé de francophones, et non seulement de Malgaches :p) je me souviens d’un écrivain qui disait « ary tsapako ankehitriny fa ny Gasy dia midika hoe ratsy hoan’ny sasany » (en gros, je traduis: j’ai la sensation que pour certaines personnes Malgache veut dire mauvais, pas cool pour certains). Et je suis à peu près d’accord avec cet écrivain (je crois que c’est ED Andriamalala). On est tellement restés dans l’idée que tout ce qui vient de l’extérieur est meilleur que ce que nous sommes, que l’on se sente obligés de tout faire comme ce qui se fait à l’extérieur…même ma langue.

    Je suis d’accord, la langue de Molière est belle, mais le Malgache est aussi passionnant. Et je trouve vraiment dommage que certaines personnes pensent que ne pas parler leur langue maternelle est un signe extérieur de je ne sais pas moi « supériorité »? « richesse »? Pour ma part, je parle Malgache couramment! ha ha ha! et j’ai du mal à parler français avec des Malgaches…je trouve cela bizarre, bon, quand il y a un étranger qui ne parle pas la langue, par politesse, je parle français, mais entre Gasy, c’est bizarre…et encore plus nul que ces gens qui ne daignent pas parler malgache, il y a les gens qui prétendent ne plus pouvoir parler malgache après quelques années passées à l’extérieur…sans blague -_-‘ oui, il y en a qui disent, après 3 à 4 années passées à l’extérieur de Mada, qu’ils ne savent plus parler, ou ne comprennent pas ce qu’on lui dit…j’ai envie de les baffer…pfff…

    Et enfin, une dernière remarque :p je trouve vraiment vraiment vraiment dommage que certains enfants nés en dehors de Mada, ou nés d’un couple mixte malgacho-quelque chose ne parlent pas un mot de malgache ou pour lesquels les parents ne font pas d’effort pour leur apprendre. C’est une part de richesse incroyable de savoir parler sa langue maternelle en dehors de son tanindrazana, et c’est aussi quelque part d’une part de leur identité qu’ils sont privés. Mais il y en a pas mal qui le font, et là encore, j’en reviens à la raison que j’ai évoqué plus haut: le complexe qu’ont certains Malgaches. Or, quand on regarde dans les autres communautés, les parents apprennent leurs langues à leurs enfants.

    En conclusion, andrihaniko ny teniko..ny an’ny hafa koa feheziko 😉

    J'aime

    • Purée, j’ai répondu et le commentaire s’est volatilisé. Je disais donc qu’il y a encore tellement de choses qui devraient changer dans la mentalité de nombreux Malgaches. Ce sera un long chemin, mais je pense que les réactions comme la tienne, même si ce n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan (HA 😉 ) contribueront à ce changement

      J'aime

  3. Je suis tout à fait d’accord avec « Bonbon anglais » (j’aime bien ton pseudo et miam le bonbon anglais). Je trouve que le Malgache est beaucoup plus beau que le Français.C’est plus chantant, plus poétique.
    D’ailleurs,une fois alors que je parlais avec une amie en malgache dans le métro, les gens se sont soudainement retournés comme fascinés (je ne parle pas fort je précise).Un jour, mon ami m’a aussi fait la remarque que quand je parle Malgache c’est comme si je chantais.
    Les Français se targuent d’avoir la plus belle langue.Oui le Français est beau mais non elle n’est pas la plus belle. Et avis subjectif : je préfère la mienne !Comme on dit : « Andrianiko ny teniko, ny hafa koa feheziko »! Ma langue est reine, mais je dois aussi maîtriser celle(s) des autres!

    J'aime

  4. Très intéressant billet. Mais un exemple serait le bienvenu. Comment dirait-on, avec le « vary amin’anana » : « Spéciale dédicace de l’île rouge à tous les habitants de la citée » ?
    D’avance merci pour vos réponse.

    J'aime

Qu'en dites vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s