Cap sur Foulpointe [part1]

[part 1 : Le taxi-brousse]

Nous avons pris le taxi-brousse avec la coopérative Va-tsi. Pour ceux qui connaissent un peu la gare routière d’Ambodivona, le bureau de la coopérative ne se trouve pas dans la gare proprement dite, mais plus en hauteur, sur la rue vers Anjanahary. Je pense qu’en arrivant d’Ankorondrano, c’est le dernier bureau sur le côté droit. En tout cas, il est en écart par rapport à la fosse aux lions aux autres stands qui grouillent de démarcheurs. Et c’est un vrai bureau en dur, pas une échoppe comme beaucoup d’autres. Avec nos jeunes enfants, on préfère largement ça car c’est plus tranquille. Les démarcheurs qui crient et arrachent les affaires les effraient et nous effraient aussi.

Nous avons réservé pour faire le voyage avec un Sprinter et c’était une mauvaise idée parce que les rangées de sièges sont si serrées qu’il est pratiquement impossible de s’y tenir confortablement, surtout qu’on avait (mon mari et moi) chacun un enfant sur les genoux. Et encore, je suis petite de taille donc ça allait, mais c’était pénible au possible (pour nous! parce que les enfants rien ne les empêche de dormir et heureusement) J’imagine que la coopérative a d’autres types de véhicules, on s’informera la prochaine fois 😀

Donc Va-Tsi est l’une des coopératives les plus professionnelles d’après ce que j’ai compris. Ils n’attendent pas les retardataires par exemple. D’ailleurs, on a failli rater le départ! L’embarquement est fixé à 17h30, le taxi-brousse s’en va à 17h45, 18h00 au maximum. Pour moi, qui déteste les taxi-brousses qui trainent, c’est un réel bon point. On m’avait prévenu que les chauffeurs de Sprinter, ben ils sprintent…ils roulent extrêmement vite quoi! Et ce fût le cas! Pour rouler vite, il roulait vite. Au début, je regardais la route histoire de me faire peur! Mais non, ça allait, il gérait bien les virages et tout! Une fois rassurée, j’ai essayé de dormir, mais c’était impossible avec l’étroitesse de la place et les virages incessants de la route. Du coup, j’étais juste dans le noir lol Pour ne pas trop partir dans tous les sens aux virages, je me calais au dos du siège de devant avec mes genoux! Ça marchait bien, mais j’ai mis seulement 3s à comprendre quand une fois à destination, je me demandais pourquoi j’avais si mal aux genoux 😦

Le chauffeur ne traînait pas, certainement par égard pour nous, pauvres passagers à l’étroit. Ce n’était pas le genre à s’arrêter pour un oui ou pour un non. Alors que les autres restent au moins 30m sur Tamatave (dernière grande ville avant Foulpointe), lui non! On y a fait une pause pipi et c’était parti pour la dernière ligne droite.

L’état des derniers 60km de route qui mènent vers Foulpointe s’est beaucoup dégradé ces dernières années. A Tananarive, on entendait des horreurs du genre, il fallait 4h pour faire ce dernier tronçon. Enfin, si on peut appeler 60km un tronçon. Mais notre besoin d’y aller a été si fort qu’on a quand même décidé de partir et on avait raison. Avant, on faisait ces derniers km en 1h30, maintenant en exactement 1h50 (si si j’ai chronométré) Il y a bien des trous à certains endroits, mais ça allait! Par contre, quand ça secoue, ça secoue. Mais ça roulait plutôt bien. Ça roulait si bien qu’à 4h du matin, nous étions arrivés à destination. Je me demande quels sont les protocoles des coopératives de taxi-brousse quand les passagers arrivent si tôt à destination, mais cette fois, on était « abandonnés » au bord de la route avec nos enfants et nos bagages. Deux dames qui étaient du voyage étaient là avec nous. Franchement, je n’avais pas peur parce que le coin est calme, pas comme à Tananarive. Nous avons juste pris place à côté d’un agent de sécurité qui gardait une maison. On a appelé l’hôtel pour nous envoyer des gens nous récupérer et voilà, nous étions prêts pour ce que j’appelle « une exposition de cellulite » sur la plage 😀

barque-foulpointe

Quelques avis:
– Va-Tsi est une bonne coopérative, mais je ne recommande par les Sprinter. Essayez les mini-bus.
– Prendre sa propre voiture est la meilleure manière de se rendre à Foulpointe pour le confort. Si c’est un 4×4 ou un autre type spacieux, c’est encore mieux.
– La route vers Foulpointe est en train d’être restaurée, espérons qu’elle sera bien praticable d’ici les grandes vacances scolaires.

[…A SUIVRE]

Publicités

6 réflexions sur “Cap sur Foulpointe [part1]

    • et ce n’est pas moi qui vais te contredire 😉 la bière pour moi c’est plutôt en début de soirée, quand le soleil commence à se coucher et que la plage se vide! allongée face à la mer, rholala THB tu connais? Soa hatrany ny fiarahantsika 😀

      J'aime

Qu'en dites vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s