Agréable discussion avec Dada Ndriana

Si vous me suivez depuis un moment, vous savez que je suis une campagne addict. Tout ce qui est campagne, nature verdoyante, pieds nus sur des sentiers de terre…j’adore! Et bien, j’ai fais la connaissance de Dada Ndriana lors de l’une de mes escapades en campagne.

Dada Ndriana parcourt les villages voisins du sien pour vendre du lait. 5.000fmg le litre (soit à peu près 30 centimes d’euro) Ce jour là, il était venu avec moins d’un litre de lait et il me l’a signalé. Un vendeur peu scrupuleux aurait simplement ajouter de l’eau pour compléter la quantité manquante. Pourquoi gagner moins d’argent alors qu’on peut y remédier, ni vu ni connu? Dada Ndriana me dit de lui payer 4.000fmg parce qu’il n’y en a pas assez. Et il s’est installé sur le pas de la porte pour reprendre son souffle. Nous avons discuté.

Dada Ndriana a 75ans. Son épouse en a 70. Ils ont 11 enfants et 57 petits-enfants. On a discuté de tout et de rien et évidemment, on a fini par parler politique. Tu as beau vivre dans le coin le plus reculé de Madagascar, parler politique est inévitable dans un pays ravagé par les politiciens. Il me demande alors combien touche un Président de la République Malgache. Je lui dis que son salaire légal doit être aux environs de 5.000.000fmg (soit à peu près 300€) J’ai dis ça vraiment pour minimiser la chose, comme je ne sais pas combien devrait toucher un Président de la République Malgache (mais bon il y a sûrement un monde entre ce qu’il devrait toucher et ce qu’il empoche) Et Dada Ndriana a cru halluciner. Il n’y croyait pas. Il m’a demandé « tous les mois? » « Sans les indemnités? » Il se demandait tout ce qu’on pouvait faire autant d’argent.

Et je me suis dis qu’il a quand même de la chance de ne pas connaître tout ça, de penser que 5.000.000fmg est une somme astronomique.Il vit bien avec quelques litres de lait de vache à vendre par semaine. Et il laboure encore sa terre. Quand je lui ai demandé s’il prend encore sa bêche pour travailler sa terre à mains nues, il m’a regardé avec des yeux ronds en disant « iza no hamelona ahy eo ry kalakely ty a? » (et qui va subvenir à mes besoins sinon?)

Il vit en toute simplicité, sans superflu, sans chichi.
Il est en bonne santé. Ça doit être l’air pur, les activités physiques, le fait de ne rien savoir des magouilles des politiciens…
Il sourit. Ce vieux monsieur qui riait avec nous, je me souviens très bien de ses traits et de son regard qui pétillait.
Il est heureux. Je sais reconnaître une personne heureuse et lui, il est heureux.

Dada Ndriana

Matériellement, il est pauvre. Mais quand on le regarde, on se dit qu’effectivement, l’argent ne fait pas le bonheur.
En quoi est-ce une chance de vivre sans rien savoir de ce que font les dirigeants? En quoi est-ce chanceux de vivre loin du monde moderne, sans hôpital digne de ce nom, sans école avant quelques kilomètres…
Je ne saurai répondre à ces questions, mais je sais que ça a du bon de ne pas courir après le temps, l’argent et les politiciens.

Le temps de sa petite pause était déjà écoulé.
Dada Ndriana se lève et nous dit au revoir.
Une petite silhouette recourbée s’éloigne.
Il s’en va avec un bâton porté sur les épaules et au bout duquel il a accroché son panier.
Il a repris sa bouteille (pas question de la laisser, il en aura besoin pour livrer du lait ailleurs et pour des mois et des mois encore)
Il s’en va avec sa simplicité et toute mon admiration.

Publicités

9 réflexions sur “Agréable discussion avec Dada Ndriana

  1. Bonjour Soahary,
    Formidable comme à chaque fois ces billets. Moi, je m’arrête un peu sur le « iza no hamelona ahy eo ry kalakely ty a? ». La traduction de ry kalakely ty a??? il faut bien qu’il y ait une chiante par ici… (Muuuaaahahahahha)
    Mais cette phrase me rappelle ma grand-mère infirmière à la retraite dans Tanà qui me dit souvent la même phrase quand je lui dis qu’il faut qu’elle arrete de vendre des vomadilo dans une des ruelles de Manjakaray… 😉

    J'aime

    • Justement, j’ai cherché, mais je n’ai pas su bien traduire tout en gardant le ton de la phrase, tu vois?
      Disons, « ma petite » oui ça traduit bien « ry kalakely ty » je crois. Mais les vieux ont cette manière de te le dire… Je ne sais pas comment décrire leur ton et leur air en le disant, mais je crois que tu vois exactement de quoi je parle si ta mamie te le dit aussi

      J'aime

  2. Bonsoir Soahary,

    et tout comme lakoziny, j’attendais la traduction de « ry kalakely ity » hihihi!
    11 enfants, 57 petits-enfants! Chapeau Monsieur! et quelle honnêteté pour ce demi-litre de lait non rajouté d’eau (tapo-drano) . Il mérite largement de « misotro ronono » à son tour, mais chut! il va me traiter de « ry kalakely ity « eo koa ka!
    Et bravo encore pour cette nouvelle pleine de tendresse et d’émotions.
    Bisous

    J'aime

  3. Merci pour cette belle histoire de vie. Quelle beauté de vie même si, au fin fond de brousse, elle est rude à vivre. Cette honnêteté me touche. Puisse nos nouveaux dirigeants après le 20 décembre -ils n’ont pas le temps actuellement !- lire vos billets pleins d’enseignement pour chacun de nous.
    Misaotra tompoko !

    J'aime

    • Tsy misy fisaorana tompoko 🙂 Je vois que tu as appris le malgache 🙂 J’espère que celui qui sera élu saura servir ce peuple si simple, si naïf, si pauvre et tellement riche à la fois! Je l’espère sans trop y croire, mais je l’espère vraiment!

      J'aime

Qu'en dites vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s