Quelques croyances populaires malgaches

Bonjour tout le monde.

Parlons aujourd’hui de quelques croyances populaires malgaches. Et maintenant que j’y pense, peut-être que certaines sont universelles? Bref, les Malgaches croient en pas mal de signes. Personnellement, je n’y donne pas spécialement d’importance, mais cela fait partie de mon identité culturelle et je me dis qu’il y a forcément des raisons si nos ancêtres y ont cru.

En tout cas, on dit qu’il désire un petit frère ou une petite sœur quand un enfant se penche en avant avec la tête et les pieds appuyés au sol et les fesses relevées.

On dit qu’une personne proche de soi est enceinte lorsqu’une souris s’incruste à la maison (alors qu’il n’y en a pas d’habitude) et dévore des vêtements ou lorsqu’on a une rage de dent sans explication (sans carie par exemple)

Dans un contexte plus…morbide, on dit que d’autres décès auront lieu rapidement dans la famille quand la pierre tombale fait un gros bruit au moment de fermer le caveau familial à la suite d’un enterrement.

On dit que les nouveaux mariés seront unis jusqu’à la mort si leur cortège croise un cortège funèbre le jour du mariage.

On dit que l’année sera faste et que le foyer aura des excès d’argent et de richesse dans tous les domaines s’il y a beaucoup de reste lors du repas de la première récolte.

On dit qu’une sorcière décède quand il pleut alors que le soleil brille.

Il faut savoir qu’en dehors des croyances populaires inoffensives, la culture malgache a beaucoup de fady (interdit) qu’il est préférable de prendre au sérieux. Ce n’est pas rationnel du tout, mais j’ai déjà entendu parler d’histoires de personnes ayant fait exprès de braver ces interdits pour prouver que c’est du n’importe quoi et qui ont eu quelques soucis. Les fady dépendent des localités et parfois des familles. Certaines familles ont des fady sur l’alimentation: viande et fromage de chèvre, viande de porc etc. Beaucoup de localités interdisent aussi la viande de porc, l’oignon, l’ail etc. Dans certaines parties de l’île, la mer n’aime pas certains aliments ou produits et si on se baigne après avoir été en contact ou en amenant ces produits fady dans l’eau, on risque la mort. Ainsi, il faut toujours demander aux autochtones si ces fady existent dans leur localité.

Jettez aussi un œil sur les croyances populaires malgaches autour de la grossesse.

Dites-moi en commentaire si j’ai fais des erreurs dans ces quelques croyances populaires que j’ai mentionnées. Et vous, avez-vous des interdits familiaux? Connaissez-vous d’autres croyances populaires qu’elles viennent de Madagascar ou d’ailleurs?

Publicités

39 réflexions sur “Quelques croyances populaires malgaches

  1. Normalement, ma famille ne peut pas manger de la chèvre…avant, je ne m’en faisais pas et mangeais le fromage de chèvre sans y penser…puis un jour, je me suis dis pour éviter les ennuis, évitons au maximum ce fromage là (et pourtant qu’est ce qu’il est bon :p ) et on ne peut pas non plus manger de l’amalom-bandana (anguille avec une couleur particulière), pour ce truc, on fait vraiment attention parce qu’un jour ma mère a mangé de l’amalona sans savoir si c’était vandana ou pas, puis petit à petit, sa peau au niveau des bras est devenue bizarre…consultation médecin, dermato..Etc…rien…puis elle est allée voir tu vois la médecine traditionnelle et sans qu’elle ne dise rien, le gars lui aurait dit: vous avez transgressé un fady… :p depuis, on se calme un peu côté plat anguille (alors que c’est bon paraît il le henakisoa et amalona) …moi j’aime pas trop du coup il n’y a pas de problème

    J'aime

  2. la famille de mon mari ne mange pas non plus de viande de chèvre et une de ses tantes a voulu tenter l’expérience. Je ne sais plus ce qu’elle a eu exactement, mais elle a finit aux urgences (je ne sais pas s’ils ont pu la guérir) Et je connais aussi pas mal de gens qui ne mangent pas de amalom-bandana. (et oui, c’est un régal le amalona sy henakisoa) 😉

    J'aime

  3. Chez moi aussi pareille, amalom-bandana, porc, crabe, crevette, chèvre, et j’en passe…même le poulet pour ceux qui ont le « tromba ». En plus, les gens ont peur quand un caméléon entre dans la maison, c’est signe qu’il va y avoir un décès. A notre « brousse (ambanivolo), on n’avait pas le droit de jouer au bateau dans la rivière ou le canal qui traversait le domaine, sinon il pleut sans s’arrêter pendant plusieurs jours, mais comme c’est « fady », on n’a jamais essayer. Quand on était petit, tous les vieux étaient des sorciers, mais bon ça c’est une autre histoire. Ah oui, quand on éternue au cimetière, il faut se faire tirer l’oreille tout de suite. Et il y en a plein d’autres…

    J'aime

    • oh je ne connaissais pas le fady de l’éternuement au cimetière, mais ça me fait penser à d’autres croyances liées à la mort. On nous interdisait par exemple de désigner une tombe du doigt sous peine de perdre ce doigt là. Sinon, récemment nous avons été à l’enterrement du père d’un ami et au passage du cortège, tous les enfants des villages qu’on traversait (c’était à la campagne), se cachaient les oreilles avec leur main. Tu ne saurais pas pourquoi? Sinon, c’était fady au village de mon grand père de taper deux pierres l’une sur l’autre sinon ça provoquait des orages qui ravagent les plantations (après, comme vous, nous n’avons pas osé enfreindre ce tabou)

      J'aime

      • Se cacher les oreilles, non je ne connais pas celui-la…pour ce qui est de pointer du doigt, c’était avec les caméléons qu’il ne fallait pas (les pauvres bêtes qui n’ont rien demandé lol!!), sinon il faut faire sur chaque doigt, des pieds et des mains, une sorte d’incantation, « que ce doigt ne soit pas coupé, que ce doigt… »
        J’ai arrêté d’avoir peur des caméléons le jour où j’ai vu les enfants du voisin mettre du tabac dans la gueule des caméléons pour qu’ils soient bien énervés avant le combat (c’était pendant mes années universitaires à Tana), et l’un d’eux a fait entrer, sur un bâton, un gros caméléon par la fenêtre de notre cuisine lol!, alors là fini la superstition…des caméléons en tout cas.

        J'aime

        • ah la la tu me parles de caméléon et moi j’en ai toujours une peur bleue je ne sais pas pourquoi mais c’est un truc que je traîne depuis mon enfance. Il faudrait que je fouille dans ma mémoire pour savoir pourquoi exactement. et oui, on faisait aussi l’incantation sur chaque doigt quand on désignait une tombe sans le faire exprès hihihi c’est incroyable quand même toutes les choses qu’on interdit et que les enfants croient pour de vrai. Je pense que je referai un autre billet sur les croyances populaires parce qu’il y en a encore des tonnes en fait

          J'aime

  4. Bonjour,
    J’ai lu ton article que je trouve très interressant. Mon conjoint est réunionnais et sa famille ainsi que lui ne mangent pas de viande de chèvre ni de fromage etc provenant de cet animal.
    J’ai voulu en savoir plus auprès de mon beau père, ils sont reunionais mais leur ancêtres eux sont malgaches, les explications n’étaient pas très claires… J’ai même eu l’impression que le sujet était quelque peu tabou, même mon conjoint n’a jamais eu d’explication et considère ça comme une habitude.
    Je voulais savoir si tu en savais plus que cette tradition ? Ma belle mère elle est seulement réunionnaise et n’a aucune origine malgache, mais ne mange pas non plus de chèvre, a ce que j’ai pu comprendre la tradition se lie a nous, certainement par respect.
    Je suis très intriguée par cette coutume et j’aimerai en savoir plus pour comprendre mieux. Merci pour ton article en tout cas 🙂

    J'aime

    • J’ai déjà cherché à comprendre également, mais je n’ai jamais eu d’explications vraiment claires :/ Je vais encore chercher parce que maintenant que je sais que je ne suis pas la seule à être intriguée par ce tabou, j’ai encore plus envie d’en savoir plus. Mais Maevara a également raison (dans son commentaire plus bas) que certains tabous sont tout simplement sans explication. Mais pour celui-là je suis assez certaine qu’il y a une explication.

      J'aime

  5. @Ana.

    je me permets de te répondre, Soahary ne m’en voudra pas j’espère…A Madagascar, dans ma région en tout cas, on n’explique jamais rien, c’est comme ça et c’est tout. Les « grands » ont toujours raison, il faut les croire sur parole car ils savent mieux que nous, ils nous apprennent, et on fera de même avec nos enfants. On appelle ça « literatiora am-bava » (de la littérature verbale en mot-à-mot hein!!!)
    Par exemple, on nous disait qu’il ne faut jamais mettre les pieds sur un mur, ça fait mourir la grand mère (même si on n’a pas de grand mère), mais je pense que c’est tout simplement pour dissuader les enfants de salir ce mur…voila comment ça marche.
    Au fait @Soahary, il n’y a pas une histoire Malgache qu’on apprenait à l’école dont l’héroïne s’appelle Soahary ou Sohary ? celle qui a été entraînée par le crocodile dans le lac ou quelque chose comme ça, non ???

    J'aime

    • Ah bon? Je ne connais pas ce conte là, mais tu m’intrigues hihihi je vais chercher à en savoir plus. Et tu as raison sur certains tabous « inventés » juste pour des questions pratiques (comme ton exemple des pieds sur le mur) les enfants ont tellement peur des tabous. c’est une manière d’éduquer en fait et ma foi, ça marche

      J'aime

      • Merci beaucoup pour vos réponses, je me disais juste qu’effectivement pour les enfants il n’y a pas d’explication mais que plus tard peut être une fois plus âgés on découvrait dou cela venait j’ai lu que pour certaine « communauté » malgaches la chèvre était un animal sacrée ou pour d’autre complètement le contraire. A la réunion il y a beaucoup de personne qui ne mangent pas de chèvre, il y a même quelques « insultes » pas très méchantes ou lon traite les gens de chèvre.
        Tout cela mintrigue vraiment je ne mange plus de chèvre enfin surtout de fromage de chèvre car en France on ne mange pas souvent de la chèvre ou du kabri. Même si je le fais par respect pour ma belle famille et mon conjoint j’aimerai quand même comprendre car c’est une coutume qui fait désormais partie de moi.
        Toutes les autres coutumes m’intéressent aussi je trouve tes articles très sympa. Merci en tout cas pour vos réponses les filles !

        J'aime

        • Mais de rien, c’est un plaisir d’échanger ici 😀 Maintenant que tu dis que la chèvre est un animal sacré pour les uns, le contraire pour les autres, je me souviens que l’huile de chèvre (obtenu à partir de la graisse je suppose) est utilisée par de nombreuses familles pour lutter contre la sorcellerie. Donc les gens en conservent chez eux pour que les sorcelleries ne fonctionnent pas sur leur foyer. Tout ça est relié certainement.

          J'aime

          • Est ce que ce serait possible aussi que cette coutume soit issue d’une sorcellerie quelconque ? Enfin je veux dire un sort jeté a certaines communautés. Vous appelez ça les fady mais suite a ma discussion avec mes beaux parents, j’ai l’impression qu’il y a quelque chose d’encore plus profond. Peut être que je divague complètement hein… Ne me jugez pas >< je voulais savoir aussi, si tu peux me répondre, si les noms de famille finissant par "raka" signifiaient quelque chose ou pas.
            Merci pour tes réponses et pour le temps que tu m'accordes !! 🙂

            J'aime

            • C’est possible (pour les sorts jetés etc.) en tout cas, même si certains « tabous » de la vie courante n’ont pas vraiment d’explication, quand il s’agit de chose qu’on ne doit pas manger, les anciens y tiennent vraiment et on sent que c’est profond. Par exemple pour les villages dont l’oignon ou la viande de porc sont tabous, il peut arriver malheur à ceux qui enfreignent ces fady là. Sinon, chaque nom de famille a une signification en général, mais ça se rapporte au nom en entier, pas seulement à la terminaison il me semble. Donne moi un exemple s’il te plaît

              J'aime

            • Tout est possible pour les « fady » à Mcar. Peut-être aussi que les ancêtre ont eu une mauvaise expérience avec cet animal (chèvre), ou bien ils ont fait le vœux de ne plus en manger suite à une guérison, etc…certains ethnies Malgaches ont des ancêtres arabes, juifs, comoriens, même lointains (ex : les Anjoatsy de Vohemaro, dans le Nord).
              Par contre, les parents peuvent dispenser les enfants de ces interdits quand ils partent loin du village ou de la ville, ou même à l’étranger, après bénédiction. Dans mon cas, je mange de tout même si dans ma famille il y a des interdits car mes grands parents même, ensuite mes parents, en ont été dispensés.

              J'aime

  6. oups… je ne connais pas du tout la signification de ce nom. Il est d’un dialecte différent du mien (et que je ne connais pas) En fait, il y a 18 ethnies et autant de dialectes à Madagascar. J’aurai bien voulu t’aider, mais cette fois je ne peux pas. Je suis vraiment désolée

    J'aime

    • Il n’y a aucun problème a ne pas savoir moi je ne savais même pas qu’il y avait autant de dialectes ni même d’ethnies !! Je te remercie en tout cas pour toutes tes réponses !

      J'aime

      • mais je t’en prie 🙂 c’est un plaisir. Reste trois minutes, je suis sur en train de publier un billet assez « violent » qui te permettra d’en savoir un peu plus sur l’une de ces ethnies

        J'aime

        • Ne t’en fais pas je regarderai ton blog, j’en apprendrais certainement plus sur les racines de ma belle famille et pourquoi pas leur en apprendre aussi ! J’ai déjà été très émotionnée avec ton article sur les enfants dans les arbres. N’hésite pas a ton tour si tu as envie de savoir des choses sur la France je sais c’est beaucoup moins mystique et moins intriguant, et peut être que tu connais déjà… Bises !

          J'aime

  7. bonsoir a tous ! moi je suis mahoraise malgache de part mon pére..je me pose souvent trop de questions parce que chez moi aussi il m’est interdit de manger la chevre et tout aliment en contenant;croyez moi pour ma part a 9 ans j’en ai fait les frais et on risque pas de m’y prendre de nouveau, j’ai eu la bouche en sang et une rage de dent pdt 2 semaines, j’en ai mm perdu 2 d’un coup le matin de la transgression(lol) aujourd’hui j’en ris mais je me dit heureusement c’etait mes dents de lait, je ne sais pas pour ceux qui ont ce fady la si ça leur fait le mm effet mais mm quand la chevre cuit chez les gens (parske hors de question que quelqu’un en ramene chez moi) l’odeur et tout ce qui s’en suit font que mes dents me démange du coup j’evite vraiment de m’en approcher je n’ai plus de dent de lait ptdrr!

    J'aime

    • ah bon? impressionnant. dernièrement, j’ai discuté des tabous alimentaires avec quelqu’un et ces gens ont eu des plaies énormes et douloureuses parfois une grosse plaie dans le dos, parfois de nombreuses petites plaies sur tout le corps. Et en allant se faire soigner, les médecins ont paraît-il reconnu immédiatement une transgression de tabou.

      J'aime

  8. Et pour la petite histoire moi j’ai perdu ma nany tres tot je l’ai pas connu donc pa pu lui demander l’origine de cette croyance mais ma mami du coté de ma mere m’a dit que si je ne pouvais pas manger de la chevre c’est parce que « l’ethnie de mon pere « donc ses ancetres ont fraterniser avec les chevres il ya tres tres longtemps apres que des chevres leur ai sauver la vie d’une mort certaine. du coup chez mon pere manger de la chevre serait comme manger son propre frere! j’ai trouver l’histoire tres mignonne et je prefere y croire plutot que de perseverer au vue de ma mésaventure etant petite mais si d’autres personnes ont d’autres explications je suis preneuse en tout cas 1 chose est sure moi la chevre je ne mange pas parceque j’ai vu ce que ça a provoquer!bisous et bon courage a tous

    J'aime

    • merci en tout cas pour ton témoignage. L’interdiction de manger de la viande de chèvre dans la famille de mon mari vient aussi de cette histoire où les chèvres ont sauvé leurs ancêtres de quelque chose…je ne sais plus de quoi, mais il me semble que c’est aussi la raison du tabou dans sa famille

      J'aime

  9. Oh je viens à peine de sortir d’un pique nique avec des amis et comme d’habitude je passe un peu pour la fille bizarre qui ne mange pas de chèvre et qui interdit à sa fille d’en manger pour des raisons floues. J’ai énormément d’interrogations par rapport au fady de la chèvre que je tiens de ma mère, et que je respecte. Le vrai problème avec le fady de la chèvre, c’est qu’on ne peut pas en parler, car parler du tabou c’est le transgresser. Mais je vais tout de même partager avec vous mon expérience (soyez indulgents mes ancêtres) car je trouve ça fascinant, ça me trouble, et les commentaires de cet article ont aiguisés encore plus ma curiosité sur ce mystère. Depuis toute petite, ma mère nous interdit de manger de la chèvre, du cerf du cabri, et tous les dérivés de ces animaux (porter du cuir, lainage, boire du lait, ect…). Son explication: c’est tabou car nous descendons d’une famille « noble » et ce tabou ancestral caractérise notre famille depuis toujours. Si on enfreint ce tabou, le danger nous guette et il va nous arriver malheur car la chèvre nous fera du mal. L’explication de mon père, qui est aussi malgache mais peut manger de la chèvre: tout ça c’est de la sorcellerie pratiquée depuis des lustres en rapport avec les chèvres, et le fait que les chèvres nous rendent malade vient de là.
    Ce qui est vraiment surprenant avec ce fady, et là où je passe pour une dérangée quand je tente d’expliquer le pourquoi du comment aux personnes intriguées par cet interdit, c’est que la chèvre me rend vraiment malade! Au final, dans ma famille, mes cousins du côté de ma mère mangent de la chèvre, j’ai un tonton qui mange mais mes tantes ne mangent pas. Ma sœur mange mais mon frère ne mange pas. Et moi je ne mange pas. Pourquoi?
    Quand on est enfant on s’en fout un peu des interdits, on ne cherche pas à comprendre. J’avais à peut-près entre 8 et 9 ans quand je suis allée en colonie de vacances à l’île Maurice. Le dernier jour, au soir, il y avait un buffet spécial plats mauriciens vraiment délicieux. J’avais bien mangé un plat qui m’avais paru être de la viande de boeuf ou de veau en sauce épicée, mélangé avec d’autres trucs. Le lendemain matin, nous devions prendre l’avion de retour. Et la première chose que je fais en levant la tête de mon oreiller: vomir. Mais chose super bizarre: je n’ai vomi que la viande, uniquement la viande qui était bien distincte (glamour). Et puis à partir de ce jour, l’enfer pendant 3 semaines. Je vomissais tout ce que je mangeais et buvais, sans exception pendant au moins trois semaines. Les médicaments que j’avais eu ne servaient à rien, j’étais malade à en crever. Le médecin a cru à une intoxication sévère, mais j’étais la seule enfant de toute la colonie à avoir été malade. Mes parents commençaient à s’inquiéter et chaque repas devenait une torture pour moi. Et puis ma mère s’est renseigné un peu plus sur le dernier repas que nous avions mangé à Maurice, et là elle a vu la mot « CERF » apparaître dans le menu. Je me suis fais engueulé comme pas possible, mais je me souviens surtout de l’impression que j’avais avant de savoir que j’avais mangé sans le savoir du cerf, je croyais que j’allais mourir tellement j’étais malade. Ce souvenir m’a traumatisé un peu, mais heureusement ma santé s’est soudainement améliorée par la suite.
    En grandissant, j’ai naturellement respecté le fady en m’éloignant dès que je peux de la chèvre. L’odeur du fromage de chèvre (que j’avais rarement senti enfant) me fait tourner anormalement de l’oeil, quand je fais le marché je ne respire plus quand je passe devant les marchands de fromages avec leur bûches de chèvre. Si je respire longtemps l’odeur du fromage de chèvre, je me sens faible, ma tête tourne et mes lèvres deviennent blanches et j’ai une forte nausée. Mon conjoint ne comprend pas trop ça, il pense que j’exagère, il n’a aucune notion des ancêtres, des fady, tout ça. Ça m’a causé beaucoup de souci quand je travaillais comme serveuse dans une brasserie quand j’étais étudiante: les français adorent les salades de chèvre chaud, et pour moi c’est juste l’horreur. J’ai l’impression de sentir un truc immonde que les autres ne sentent pas, une odeur menaçante (c’est psychologique peut-être) et j’avais peur de faire un malaise avec des assiettes pleins les mains. Avec ma mère on se comprend maintenant, ça nous est arrivé d’aller manger au restaurant et de devoir nous en aller parce qu’on était malade après être restées à côté d’une table où ça mange du chèvre chaud.
    Ce qui m’intrigue aussi, c’est le fait que ma soeur, contrairement à moi et à mon frère, par exemple n’a pas hérité de ça, manger du fromage de chèvre ne la rend pas malade, au contraire j’ai l’impression que c’est pour elle une transgression qu’elle savoure avec délice.
    J’ai une amie qui m’a dit que cette répulsion de mon corps pour la chèvre peut être génétique, étant donné que personne depuis des générations ne consomme de la chèvre, mon estomac a pu hériter d’une incapacité à créer l’enzyme capable de digérer la viande cerf, cabri… Mais ça n’explique pas l’odeur qui rend malade. Le plus contraignant, c’est de devoir toujours vérifier la composition des laines de pulls (je tricote aussi) et aussi du cuir des chaussures que j’achète.
    Mais je sais que malgré le fait que les explications qu’on ma donné à ce fady sont floues et mystérieuses, limite si c’est des histoires de sorcellerie je n’ai même pas envie de savoir ce que mes ancêtres ont bien pu faire aux chèvres pour qu’elles me rendent malade dans mon sang comme ça, c’est un héritage que j’accepte et que je transmet à ma fille en prévention, car je ne veux pas qu’il lui arrive malheur.
    Ouf ça fait du bien de raconter ça en fait. Je me souviens quand j’étais ado j’avais déjà essayé de chercher des explications sur internet mais je n’avais trouvé qu’un article flou d’anthropologie qui parlait de ce fady parmi les membres de la famille royale. Merci pour ton article, est ce que les tabous sont faits pour être brisés ou pour être transmis? Je ne sais pas si j’ai le choix et j’arrête de chercher les problèmes.

    J'aime

    • « est ce que les tabous sont faits pour être brisés ou pour être transmis? » ah la la je ne sais pas. Personnellement, je ne transgresse pas par respect et parce que je sais qu’il peut y avoir des conséquences graves. Et en te lisant, je trouve cette histoire de fady « génétique » tient peut-être la route. Ce n’est pas impossible. En tout cas, tout ça est fascinant.

      J'aime

  10. L’histoire du caméléon ma interpellé. Je suis de la Reunion et nous somme majoritairement originaire de Madagascar. Le caméléon peut porter un tromba, si tu le tue tu peux mourir s’il avait un tromba. A ka Reunion c’est pareil pour les chats

    J'aime

  11. Ma famille ne l’ange pas de chèvre. Un jour j’y ai goûter chez un malbar (hindou) . Je suis resté paralyser toute une nuit.Je n’ai plus jamais tenter l’expérience

    J'aime

  12. J’ai pour afady le porc chèvre anguille hérisson. … ma famille est surtout antandroy.Je voudrais savoir si mes afady viennent de eux azafady

    J'aime

    • je ne sais pas du tout si tes fady viennent du fait que ta famille est surtout Antandroy. En tout cas, les fady que tu cites là sont fady chez de nombreuses personnes. Je connais énormément de Malgaches (Antandroy et autres) qui ne mangent pas de porc, de chèvre et d’anguille, mais une variété particulière d’anguille c’est-à-dire le amalombandana, l’anguille aux couleurs marbrées. Je ne sais pas pour le hérisson, mais parmi les fady récurrents il y aussi l’ail et l’oignon, mais je ne sais pas pourquoi

      J'aime

  13. Leonatherapy concernant ton fady la chèvre. … Je veux pas te faire peur mais tes soeurs peuvent en manger prsk ils n’ont pas de tromba.

    J'aime

  14. Ama les hindous ne mange pas de boeuf car il est sacré. Ils considèrent la vache comme leur mère et bois son lait. Donc si tu ne peux pas consommé le lait de chèvre c’est comme pour moi il est un animal malsain.Après je voudrais connaître le pq mais a raison a l’air d’être ancestral

    J'aime

  15. On m’a raconté que la viande de chèvre était fady à saint augustin parce qu’un jour une femme cuisinait de la chèvre mais elle a du aller chercher du bois et c’est son mari qui a coupé la viande à sa place. Il l’a mal coupée, en très gros morceaux et y a laissé des bouts d’os et l’a mise dans la marmite. Quand la femme est arrivée, il l’on fait cuire. Mais au moment du repas, le mari s’est étouffé avec la viande et en est mort. Depuis, on ne mange plus de viande de chèvre.

    Aimé par 1 personne

Qu'en dites vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s