Mba jerijereo ny tananantsika. Aza avela hangina. Aza avela hangatsiaka

Je ne sais pas comment commencer ce billet hommage à Nônô du groupe Mahaleo qui s’en est allé après plusieurs mois de lutte contre sa maladie. Il a été évacué en France, mais bon il est parti. Je suis triste, très triste. Je ne pensais pas que son décès allait me toucher autant.

nono-mahaleoCrédits photo

J’ai toujours écouté malgré moi du Mahaleo dans mon adolescence. Malgré moi parce que mon père est un grand fan et qu’il les écoutait souvent l’après-midi. Et il avait de nombreuses cassettes du groupe d’ailleurs. J’ai fini par m’intéresser aussi pour finir par devenir une grande fan. Les souvenirs des bons moments de ma vie sont souvent accompagnés de plusieurs chansons de Mahaleo. Il faut dire que leurs chansons sont belles. Ça vous parle, ça vous emporte loin et puis la mélodie … Évidemment, on aime ou on aime pas. Moi, j’aime.

On a du Mahaleo dans notre répertoire namoureux, des chansons témoins de divers moments heureux.
On a toujours chanté du Mahaleo à nos zoma manifika.
On a regardé je ne sais combien de leurs concerts. On faisait la queue des heures et tout. On connait leurs chansons par cœur et aux concerts on est comme à un karaoké géant où ils n’ont même pas besoin de chanter. Et on aime ça. On paye pour ça. Des fois, ils font deux concerts d’affilé (sur deux jours successifs) et ben les mêmes personnes viennent la première fois et reviennent le lendemain. Oui, Mahaleo c’est ça. Mahaleo, c’est le fond musical qu’on met à une soirée entre amis. C’est les chansons qu’on entend par hasard dans le bus et qui font oublier les embouteillages pendant quelques minutes.

Mahaleo, ce sont ces sept hommes qu’on n’a pas vu vieillir. En fait, dans nos têtes, ils sont jeunes, de bonne humeur, parfois sambatsambatra au concert, on a un visage sur chaque nom. Mais leur image est tellement sympathique qu’on oublie qu’ils vieillissent. Et aujourd’hui, j’ai regardé des photos récentes et pour la première fois, je les ai vus « vieux ». Ils sont là depuis 1972 quand même et ils sont nés dans les années 1950. Leurs chansons n’ayant pas pris une ride, on a l’impression qu’ils sont immortels. Du coup, ça fait très mal d’apprendre soudainement que Nônô a tiré sa révérence. Il a rejoint Raoul, parti en 2010. J’imagine qu’ils font des concerts là-haut, dans la bonne humeur comme à chaque fois.

Raoul a écrit Somambisamby, une chanson qui devient aujourd’hui un message poignant adressé à ceux qui sont encore là. « Mba jerijereo ny tananantsika, aza avela hangina, aza avela hangatsiaka… » Veillez sur notre village. N’arrêtez pas les fêtes. Ne laissez pas le feu s’éteindre.

Nôno, mandria am-piadanana tompoko.

The show must go one indray zany? Mangidy ny manoratra an’io androany

Publicités

10 réflexions sur “Mba jerijereo ny tananantsika. Aza avela hangina. Aza avela hangatsiaka

  1. Je suis en train de l’écouter et vraiment bonne chanson, même si je ne comprend pas les paroles, ce qui est dommage d’ailleurs! Merci de m’avoir fait connaitre ce bon chanteur et ce bon groupe.

    Aimé par 1 personne

    • Tu apprendras vite je pense parce qu’il n’y a pas mieux que les chansons pour apprendre rapidement une langue. Et quand tu comprendras les paroles, tu aimeras encore plus ce groupe mythique.

      J'aime

    • Mais de rien, tena miara-ory isika. Maloka izahay fa lasa izy. Any amin’ny toerana tsy misy aretina sy hirifiry izay ankehitriny. Handry am-piadanana anie. Mikorana izay izy roalahy any.

      J'aime

  2. Hatramin’izao mbola latsaka ihany ny ranomaso isaky ny mamaky « témoignage » momba an’ i Raoul sy Nonoh. Mpankafy hatramin’ny voalohany. Teny @ ny Gradin Ankatso 1972. RIP Nono

    J'aime

    • Tsy azoko an-tsaina akory ny halahelon’ireo efa nanaraka azy hatramin’ny 1972 satria izaho aza « vao » 2005 teo no nanomboka tena nakafy, latsaka ny ranomaso nanoratra ity article ity. Efa mandry am-piadanana izy izay. Mikorana izy sy Raoul fa tafaraka indray. Izay angamba no entina hampiononan-tena

      J'aime

  3. merci pour cet article!! Les fans eprouvent ces memes émotions. En faite, ce groupe est le témoin du VRAI « Firaisankina »… Ils nous ont tous unis, nous les malagasy… Dit un groupe au monde qui prétendrait d’en être égale. Moi je suis fier d’être malagasy à travers le groupe Mahaleo. Mipao-tsaroka aho Nônô dia mandra-pihaona

    Aimé par 1 personne

Qu'en dites vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s