[Que faire avec 1€? Acheter un livre dans la rue]

Bonjour à tous,

J’ai délaissé cette rubrique, mais je vais essayer de la mettre à jour plus régulièrement.

Parlons aujourd’hui des vendeurs de rues d’Antananarivo qui se consacrent aux vieux livres ou plutôt aux livres usagés. Ces endroits sont de véritables cavernes d’Ali baba (en plein air) parce qu’on peut y trouver de tout, absolument de tout. En plus des simples romans qui sentent bon le vieux livre et dont l’allure si cabossée semble raconter une histoire (oui, je suis cinglée), il y a des dictionnaires, des encyclopédies spécialisées, des fascicules pour apprendre à jouer d’un instrument de musique, de vieux magazines qui datent de 1958 et tout plein d’autres genres de livres en bon état … ou pas.

En général, les livres sont présentés à même le sol, certains à plat, quelques autres appuyés contre un mur. J’aime bien m’y attarder pour jeter un œil et la dernière fois, j’ai acheté Les Intouchables et L’Enfant d’Hiroshima. Ce dernier est un livre pour enfants, mais j’ai flashé dessus. J’ai eu très envie de le lire. Et j’ai acheté ces deux livres à 3.000ar soit l’équivalent de 1€. Super bon plan, non?

L'Enfant d'Hiroshima

Si trouver des livres à si petit prix est intéressant, leur origine est un peu moins noble. Enfin, parfois ! En fait, certaines personnes les volent et les revendent pour trois sous aux vendeurs de rue. On peut aussi y retrouver des livres avec le cachet de la bibliothèque nationale ou d’un ministère ou d’autres institutions de ce genre. Allez savoir comment ils atterrissent dans la rue. Enfin, ce n’est pas la peine d’aller savoir…on sait tous comment 😦

Je vérifie brièvement quand j’en achète, histoire de ne pas encourager ce genre de pratique. Mais je viens de me rendre compte que les livres sans cachets ont peut-être été volés à des particuliers? Et je me dis aussi qu’ils ont peut-être été revendus par leur propriétaire qui voulait leur donner une seconde vie.

Bref, si vous recherchez un livre pour pas cher, faites un tour…dans la rue!

J’ai retenu ce beau passage de L’Enfant d’Hiroshima :

Lorsque sera flétri le grand arbre que j'aime d'en avoir été le fruit je serai toujours fier« Lorsque sera flétri le grand arbre que j’aime d’en avoir été le fruit je serai toujours fier »

A bientôt!

Publicités

Qu'en dites vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s