« Quand on n’a rien, on sait tout faire »

Bonjour à tous,

Deux mois sans rien publier, je dis bravo! Je sais que vous êtes nombreux à consulter le blog malgré l’absence de publication et ça me fait très plaisir. Je suis désolée de ce silence, ce sont les vacances scolaires et ….Bref!

Je reviens aujourd’hui pour parler de la débrouillardise des Malagasy (désormais, j’ai décidé de dire Malagasy à chaque fois au lieu de Malgache. Je maintiens que la prononciation ne fait pas ce qu’on est, mais Malagasy est quand même plus joli que Malgache, bref!) Je ne vous apprends certainement pas que nous sommes pauvres, Madagascar est dernier sur le classement économique des pays du monde. Nous n’avons pratiquement rien! Certes, notre pays est l’un des plus riches au monde en termes de ressources naturelles, mais nous sommes quand même très pauvres, mais à part ça tout va bien!

Je ne sais plus qui à dit « Quand on a tout, on ne sait rien faire et quand on n’a rien, on sait tout faire » Évidemment, dire qu’on ne sait RIEN faire quand on a tout est exagéré, mais vous comprenez l’idée, quoi. Nous appartenons donc à la seconde catégorie, de ceux qui savent « tout » faire parce qu’ils n’ont rien. La débrouillardise des Malagasy est incroyable. Cela va des seaux d’eau qu’on arrive à ressouder quand ils sont cassés aux pièces de voitures qu’on répare mille fois avant de les remplacer pour de bon. On peut même créer certaines pièces avec du caoutchouc etc. Alors, oui je dis « on », mais je ne sais rien faire de tout ça. Avant (quand je n’avais rien?), je me souviens avoir déjà créé un pistolet à eau avec des bouts de bambou, mais maintenant je suis devenue nulle. Je n’ai pas encore tout, mais je sais que j’ai perdu une grande partie de cette envie de tout réparer et de tout fabriquer et de tout recycler et c’est bien dommage. Il va falloir que je m’y remette.

L’autre jour, mon mari a ramené un jouet qui résume parfaitement cette « citation ». C’est une charrette tirée par deux zébus fabriquée avec des trucs recyclés et récupérés sur des flacons, des boîtes, des bouteilles etc. J’ai été impressionnée, franchement.

Ombi-tsarety

La majeure partie du jouet est fabriquée avec de la tôle et ils ont utilisé des bouteilles pour les zébus. La bouteille a été repeinte en noir avec des taches blanches. Le bouchon sert de tête et des bouts de câbles électriques fins servent de cornes. Des bouts de cordes défaits servent de queue. Évidemment, les zébus réels n’ont pas de roues, mais il en fallait pour que le jouet puisse rouler. Et bien, ils se sont servis d’embouts de flacon de déodorant avec pshit pshit. Les grandes roues de la charrette ont été fabriquées avec un couvercle de boîte de peinture. Et voilà!

Vous allez dire que c’est dangereux, que manipuler et ouvrir les flacons à pression (ou comment ça s’appelle) est dangereux, que des jouets en tôle qui n’ont pas été validés par je ne sais quel organisme de sécurité est dangereux pour les enfants. Mais bon, on ne va pas débattre sur ce sujet, on va juste applaudir la débrouillardise de ces artisans qui récupèrent tout et n’importe quoi pour fabriquer ces jouets et faire vivre leur famille. Ce qui est dommage pour eux, c’est que ces jouets coûtent trois fois rien (l’équivalent de 1€)

Évidemment, ce n’est pas exclusivement destiné à servir de jouet, c’est également très décoratif. Donc si vous voulez ramener des souvenirs de Madagascar, pensez-y 😀

Et voilà, je vous laisse déjà! Écrire et publier sur le blog me manque 😦

A bientôt

Publicités

4 réflexions sur “« Quand on n’a rien, on sait tout faire »

Qu'en dites vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s